Comment réduire les coûts logistiques de votre entreprise ?

Date : 10/06/22

Thématique : Divalto

Accueil / Comment réduire les coûts logistiques de votre entreprise ?

Dans un contexte de hausse du prix des matières premières et de pénurie de certains matériaux (rebond post-pandémie, crise en Ukraine…), la question de la rentabilité des entreprises est un point d’attention majeur. Que vous soyez spécialiste du négoce, industriel ou acteur du BTP, sûrement avez-vous déjà tenté de réaliser des économies par divers moyens. Avez-vous déjà essayé de réduire vos coûts logistiques ?

De la production à la livraison en passant par le stockage et le transport, la logistique est une source de dépenses importantes pour nombre de sociétés.
Quelles sont les grandes catégories de coûts logistiques et que faire pour limiter ces derniers et gagner en profitabilité ? Réponses dans cet article.

 


Dans cet article :

1 – Que désigne un coût logistique ?

2 – Quels sont les différents types de coûts logistiques ?

3 – 10 façons de réduire les coûts logistiques de votre entreprise

 

 

Que désigne un coût logistique ?

Les coûts logistiques désignent l’ensemble des frais qu’une entreprise assume pour la gestion de sa marchandise, qu’elle soit entrante, dormante, ou sortante. Ils sont évalués entre 10 et 15% du chiffre d’affaires d’une entreprise, avec des variations fortes selon les secteurs. 

En France, la logistique représente 10% du PIB national sur 2021 : il s’agit donc d’une activité hautement stratégique pour l’économie. Elle l’est tout autant pour les entreprises, par le simple fait qu’elle génère inévitablement des dépenses. Tout dirigeant a besoin de réduire les coûts logistiques de son entreprise, qui restent indispensables à la bonne marche de son activité.

 

Déplacement dans un entrepôt

 

Quels sont les différents types de coûts logistiques ?

Que vous dirigiez une société de négoce, d’industrie ou de e-commerce, votre activité génère des coûts logistiques spécifiques. On peut en distinguer cinq grandes familles : 

 

1. Coûts de transport

Ce sont les dépenses les plus récurrentes. Elles regroupent l’ensemble des paiements relatifs à l’expédition des marchandises d’un point A à un point B : contrats de transport, carburant, transferts éventuels, etc.

 

2. Coûts de stockage

Entreposer des biens a un coût : location des bâtiments ou amortissement de l’achat, entretien des locaux, assurances et taxes, etc. Ce poste de dépense est bien connu des directions et figure bien souvent en tête de liste des leviers d’optimisation logistiques.

 

3. Coûts des outils logistiques

Toute entreprise devant gérer de la logistique au quotidien est équipée d’outils adaptés à ses besoins. Certains sont matériels, tels que des chariots élévateurs ou des lecteurs de code-barre. D’autres sont intangibles, mais ne sont en aucun cas à sortir de l’équation : il s’agit principalement des logiciels utilisés pour la gestion des stocks ou le pilotage des entrepôts.

 

4. Coûts d’inventaire

Les frais logistiques liés à l’inventaire sont multiples. On peut d’abord citer les dépenses récurrentes comme les commandes auprès des fournisseurs ou les frais liés au stockage des biens invendus. Ensuite figurent les frais résultant de dysfonctionnements ponctuels : réapprovisionnement en urgence suite à une rupture de stock, dépréciation de stocks de produits périmés, biens devenus obsolètes suite à une mauvaise rotation des stocks…

Les réductions tarifaires opérées sur certaines ventes sont aussi comptabilisées comme des coûts d’inventaire.

 

5. Coûts de main-d’œuvre et gestion associée

Malgré l’apparition des drones et plus largement de l’automatisation en logistique, les ressources humaines restent précieuses et incontournables dans le secteur du négoce et du commerce B2B. Elles représentent aussi une charge financière à anticiper (salaires, souscription à une mutuelle, éventuelles primes, etc.)

Par ailleurs, l’électricité, le chauffage, l’eau et l’ensemble des autres frais annexes assurant le fonctionnement satisfaisant des espaces logistiques font aussi partie des frais logistiques.

 

Homme scannant des références dans un entrepôt logistique

 

10 façons de réduire les coûts logistiques de votre entreprise

Dans un contexte de hausse des prix, la réduction des coûts logistiques est déterminante et elle n’est pas du tout réservée aux grandes entreprises gérant des dizaines d’entrepôts. Une TPE du négoce ou de la distribution peut, comme ses consœurs PME ou ETI, réduire ses dépenses liées à la logistique. C’est d’autant plus vrai que vos réserves de trésorerie sont parfois plus faibles que celles des géants du secteur, ou trop courtes pour faire face à des dépenses imprévues.

Aussi, réduire vos coûts logistiques est une excellente manière d’adoucir la pression sur vos finances, d’améliorer votre capacité de rebond et surtout de gagner en rentabilité.

Voyons concrètement comment atteindre cet objectif.

 

1. Gérer les commandes plus efficacement

Une façon simple et plutôt efficace de réduire vos coûts logistiques consiste à fluidifier le processus découlant d’une commande client.
Il est aussi envisageable d’automatiser le transfert des commandes passées aux équipes en charge de leur préparation pour leur faire gagner du temps et limiter les coûts d’immobilisation.

 

2. Optimiser le remplissage des contenants et des moyens de transport

Si vous expédiez des marchandises sous forme de lots à l’intérieur d’emballages, assurez-vous déjà que l’ensemble de la place disponible dans les contenants est utilisée et que vos containers ne transitent pas à moitié vides !

De la même manière, prenez le temps de vous renseigner pour savoir si les camions (ou autres modes de transport) partent remplis ou si de l’espace est vacant sur la plupart des départs.
En effet, de l’espace inutilisé (mais “payé”) est considéré comme perdu.

 

3. Réduire le poids des emballages

La hausse des prix impacte également vos fournisseurs, qui en retour se voient souvent contraints d’augmenter leurs prix pour rester rentables.
Pour lisser cette augmentation, vous pouvez faire en sorte de diminuer le poids de vos expéditions en jouant sur le poids des emballages : en baissant la charge globale de vos envois, vous basculez leur coût de transport dans la tranche de prix inférieure et faites des économies !
Vous veillerez tout de même à préserver l’intégrité de votre marchandise : un colis dont le contenant est trop fragile peut facilement être endommagé, ce qui n’envoie pas un bon signal à vos clients.

En outre, nous recommandons de négocier avec vos fournisseurs si leurs augmentations tarifaires entraînent une baisse de rentabilité trop impactante pour votre activité.

 

4. Minimiser les temps de trajets et affiner les itinéraires

Si vous faites appel à un transporteur, assurez-vous que sa flotte se trouve à une distance raisonnable de vos locaux pour éviter des surcoûts.

 

Si votre société dispose de plusieurs entrepôts, vous êtes déjà certainement attentif à ce que les commandes soient expédiées depuis la plateforme la plus proche du client afin de limiter la distance de livraison.

Vous pouvez aller plus loin et étudier les itinéraires empruntés par les chauffeurs pour minimiser les distances et temps de trajet. Il existe à ce propos différentes applications d’optimisation des tournées, capables de proposer de meilleurs itinéraires en temps réel afin d’éviter les accidents, embouteillages, etc. 

 

5. Fluidifier la livraison

Toujours dans l’optique où votre société s’occupe du transport, il existe d’autres leviers pour maximiser le ROI du processus de livraison.
Par exemple, l’envoi automatique d’un message aux clients quelques minutes avant l’arrivée peut éviter des pertes de temps.
L’optimisation du chargement de vos camions est aussi une pratique intéressante : en plaçant les marchandises dans l’ordre de leur livraison, le déchargement s’effectue plus rapidement et les tournées s’effectuent plus vite.

 

Réduction des coûts logistiques grâce à un logiciel spécialisé

 

6. Réduire la taille de la flotte de véhicules

Vos livreurs empruntent déjà des itinéraires ajustés, leurs chargements sont optimisés et ils passent moins de temps en livraison ? Alors peut-être devriez-vous envisager aussi de réduire vos coûts logistiques en vous séparant de certains véhicules pas ou peu utilisés.

Chaque fourgon ou camion est un investissement. Votre entreprise doit être en mesure de le rentabiliser.

 

7. Rationaliser l’exploitation de l’espace de stockage

Vos surfaces de stockage ont atteint leur capacité maximale? Il n’est pas toujours nécessaire d’investir dans de l’espace supplémentaire. En effet, la réduction des coûts logistiques passe aussi par l’optimisation de l’espace existant.

Dans certains cas, le réagencement de certains rayonnages peut permettre de gagner de la place tout en facilitant le travail des équipes. Dans d’autres, le recours au stockage vertical libère de précieux mètres carrés par une meilleure utilisation de la hauteur disponible.

 

8. Améliorer l’organisation du travail et le picking logistique

Il existe différentes méthodes de gestion des stocks contribuant à optimiser le travail des employés. Citons par exemple la méthode FIFO (First In, First Out) qui est particulièrement intéressante pour les denrées périssables. Les produits en stock depuis le plus de temps se retrouvent plus proches de la sortie, tandis que les marchandises tout juste rangées se retrouvent plus loin. De cette façon, les équipes logistiques évitent des déplacements inutiles.

9. Dématérialiser vos documents 

La logistique entraîne inévitablement la multiplication de documents : bons de commandes, de transport, de livraison… Leur gestion traditionnelle manuelle est lourde pour une petite structure et favorise les erreurs de saisie aux conséquences souvent importantes pour votre business.
Mentionnons aussi la place prise par le papier, sa vulnérabilité (eau, saleté ou perte par exemple) ainsi que les frais nécessaires à l’impression (imprimante, encre, feuilles…).

Une gestion dématérialisée de vos documents est donc une opportunité pour réduire vos frais logistiques tout en améliorant la productivité de votre organisation.

 

10. Digitaliser la gestion de votre activité 

L’emploi d’un logiciel de gestion constitue l’une des pistes d’amélioration les plus importantes, pour autant que vous choisissiez l’outil le mieux adapté à votre activité ! En tant que TPE du négoce, vos besoins sont en effet bien précis et les logiciels “généralistes” ne sont pas conçus pour y répondre correctement.

À ce titre, l’ERP Divalto FIB est une des meilleures solutions de gestion packagées pour l’activité de négoce et peut vous permettre de réduire vos coûts logistiques et de piloter plus finement votre entreprise de négoce. De combiner à la fois la valeur ajoutée d’un ERP puissant et ajusté à vos besoins.

Divalto FIB propose notamment : 

  • un système de gestion des référentiels
  • un module de pilotage des prix pour contrôler vos marges
  • une fonctionnalité d’aide à la vente
  • la possibilité de gérer finement vos achats
  • la gestion des factures
  • des tableaux de bord personnalisable pour suivre les performances de votre entreprise
  • des aides à la logistique comme le recours à des terminaux mobiles, la centralisation de vos données, la possibilité de créer des bons de préparation ou encore la génération automatique de bons d’expéditions.

 

Là où certaines entreprises font l’acquisition de plusieurs solutions pour couvrir l’ensemble de ces besoins, Divalto FIB regroupe toutes ces fonctionnalités en un seul environnement. Et c’est donc une source d’économie non négligeable et d’efficacité assurée dans les différents processus intégrés au sein d’un même outil. 

 

 

La réduction des coûts logistiques est plus que jamais un levier à actionner pour préserver la rentabilité de vos entreprises du négoce, même si, ou plutôt parce que justement le contexte économique est incertain. Le commerce en général enregistre la facture logistique la plus importante en France, c’est intrinsèque à cette activité. Et cette facture risque d’augmenter en 2022, en raison du seul poste transport dont les coûts ont été multipliés par cinq en un peu plus d’un an. C’est justement le bon moment pour investir dans les outils qui vous permettront de piloter finement vos indicateurs de performance et maintenir la profitabilité de vos activités !

Inscrivez-vous à la newsletter

S'inscrire

Inscription Newsletter

Recevoir 1 fois par mois la newsletter simple et sympa de SYXPERIANE