Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

CLOUD : HISTOIRE D’UN TERME GALVAUDÉ

Accueil / CLOUD : HISTOIRE D’UN TERME GALVAUDÉ

LA REQUÊTE À 1 MILLIARD 100 MILLIONS DE RÉSULTATS

Combien de papiers d’expert, d’articles, d’interviews, de posts sur le Cloud avec vous lu au cours de ces 5 dernières années ? A combien de conférences et de webinars sur le sujet avez-vous assisté ?

Et surtout combien de fois vous êtes-vous dit, arrivé au point final de l’article ou à la dernière seconde d’écoute, ah oui d’accord, ça y est j’ai compris et vous se sentir de nouveau perdu, quelques pages google plus tard…

S’IL TE PLAÎT, GOOGLE MOI UN CLOUD

Transformation digitale, rapprochement DSI / fonctions métiers, le Cloud pour les TPE, nouveaux usages sont des expressions devenues familières pour quiconque fait un peu de veille sur le sujet. Mais concrètement, comment ça se passe ? Comment, moi, dirigeant d’une PME Pays de Loire, Paris ou Strasbourg, je digitalise mon entreprise ?

Ce genre de questionnement révèle, en fin de compte, une méconnaissance du Cloud ou plus exactement des solutions disponibles. Un comble, pour un mot clé qui génère plus d’un milliard de résultats en ½ seconde sur Google. Justement n’est-ce pas là le point de faiblesse : la quantité d’informations (pas toujours vérifiées ou vérifiables) disponible sur le web ?

J’en veux pour preuve le quotidien de notre Manager préposé aux questions cloudesques qui me rapportait la conversion suivante avec l’un de nos clients intéressé par nos offres :

  • Que savez-vous du Cloud exactement M. X ? Quels sont vos besoins ?
  • C’est comme dans Itunes, non ? Moi j’ai besoin de télécharger mes fichiers.

cloudCas classique de la PME qui ne dispose pas de ressources internes compétentes pour la guider dans ses choix.  Dans bien des cas, c’est souvent, le dirigeant, le DAF, même le RH endosse par la force des choses, le rôle de référent informatique.

Alors que font-elles, ces PME qui veulent néanmoins faire partie de l’aventure Cloud ? Après tout, le cloud ne promet-il pas plus de performance et de rentabilité ? Qui ne voudrait pas en être ! Et bien, ces PME, elles googlent. Seulement que trouvent-elles sur le web ? Des termes génériques et marketing qui parlent de Big Data, d’ATAWAD (Any Time, Any Where, Any Device) ou trop compliqués comme VPS et autre PasS ou IaaS Open Stack.

Un jargon largement usité par les DSI des grands groupes mais déjà beaucoup par Jean-Paul, responsable informatique à mi-temps (l’autre moitié, il est comptable) d’une PME de Franche Comté.

UN CLOUD POUR SURVIVRE

Pourtant, petites ou grandes, les entreprises, en se développant, cherchent sans cesse à moderniser leur SI en l’enrichissant d’applications type ERP, qui deviennent peu à peu centrales dans leur fonctionnement. En même temps, beaucoup ont encore très peur du Cloud car elles n’en maîtrisent ni les contours, ni les offres, ni les investissements nécessaires.

Si, dans les grandes structures, les réticences à investir dans le Cloud s’expliquent par des enjeux de sécurité, dans les PME, c’est la non-maîtrise des offres qui génère le plus d’inquiétude.

D’ailleurs une étude IDC révèle que 67% des déploiements continuent de se faire hors du Cloud, preuve que malgré les prévisions de progression du Cloud annoncé par le Gartner, l’IT traditionnelle est encore d’actualité.

Néanmoins, dans un contexte d’uberisation permanente de nos modèles, le cloud ne sera bientôt plus un choix mais une nécessité absolue pour survivre.

Source  image : http://www.thetechknowparent.com/