Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

CLOUD, VIRTUALISATION ET MOBILITÉ

Accueil / CLOUD, VIRTUALISATION ET MOBILITÉ

LES CHANTIERS DES DSI

LES PRIORITÉS DES DSI EN 2012 :

Budgets en baisse, pression sur les coûts d’exploitation, poids de l’existant sur les dépenses et nécessité pour l’informatique de contribuer plus directement à la compétitivité tirent les mutations des systèmes d’information des entreprises. Des changements qui transparaissent dans les priorités des DSI pour 2012.

Une enquête auprès des DSI du privé et du secteur public afin d’établir une liste des 10 grands priorités dans le domaine des systèmes d’information.

Sur la base des réponses de DSI (répartis sur 50 pays, et représentant 160 milliards de dépenses IT),le Cloud est classé en tête des priorités technologiques en 2011, devant la virtualisation et les solutions de mobilité.

Cloud : un terme générique qui cache des projets très hétéroclites

A titre de comparaison, la virtualisation figurait à la première place, devant le Cloud, dans l’édition 2010 de ce baromètre. Cette place accordée au Cloud peut à première vue sembler surprenante.

D’autres études démontrent en effet que l’implémentation d’infrastructures de type Cloud (privé, public, hybride…) est très progressive en entreprise en raison des pré-requis techniques.

Par ailleurs, le Cloud fait en quelque sorte office de marque ombrelle pour différentes technologies existantes (comme la virtualisation) et déjà bien connues des entreprises.

Le SaaS pour économiser sur la maintenance et financer des projets métiers.

C‘est donc principalement la mise en place de solutions en mode SaaS (messagerie, CRM…), plutôt que le déploiement d’architecture de Cloud public ou privé, qui tire le Cloud Computing parmi les priorités des DSI.

La tendance en faveur du SaaS s’est toutefois accentuée. Cela tient en grande partie à la stagnation des budgets informatiques (en raison notamment de la crise de 2008), à la volonté des entreprises de se recentrer sur leurs métiers (l’IT n’est qu’un service support) et de réduire leurs coûts.

« Durant les cinq prochaines années, les DSI prévoient des changements spectaculaires dans l’IT du fait de l’adoption de nouvelles technologies et l’accroissement de leur contribution à la compétitivité » selon une étude.

Les technologies mobiles pour coller aux usages

Dans cette optique, les services en ligne présentent l’avantage de permettre aux DSI d’économiser sur leurs dépenses de maintenance, celles-ci étant assurées par les prestataires. Les entreprises consacrent en moyenne plus de 50% de leur budget IT aux opérations quotidiennes d’administration et de maintenance.

Face à des budgets gelés (-0,4% en zone EMEA, +1% au niveau mondial), et pour lesquels une reprise n’est pas attendue avant 2014, les entreprises externalisent donc des services IT afin de réinvestir une part de l’économie générée dans de nouveaux projets tournés vers les métiers et l’activité de l’entreprise.

« 3% des DSI ont la majorité de leur IT tournant sur le Cloud ou des technologies SaaS. Mais au cours des quatre prochaines années, les DSI tablent sur une augmentation de cette proportion de 43% ».

Quant à la progression des technologies mobiles dans les priorités 2012, elle s’inscrit dans la continuité (ouverture du SI et équipement en terminaux) et suit le développement des usages mobiles. L’évolution des terminaux (puissance, expérience utilisateur, taille…), combinée à des applications et services en ligne adaptés aux mobiles, est un des leviers expliquant cette progression.

Source : actualités Informatiques