Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

COMMENT SAVOIR SI UN ERP SAAS EST FAIT POUR VOUS ?

Accueil / COMMENT SAVOIR SI UN ERP SAAS EST FAIT POUR VOUS ?

COMPRENDRE LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS EPR SAAS

Depuis le début des années 2010, les Forester, IDC et autres Gartner publient études sur études pour annoncer les grandes évolutions technologiques des prochaines années : ERP en SaaS, ERP On Premise ou ERP hybride. S’appuyant sur ces prospectives, éditeurs et grands acteurs de l’ERP s’attachent à promouvoir des offres abusant parfois de terminologies qui n’ont pour seul effet que de semer le doute dans l’esprit des décideurs. Comment s’y retrouver, cerner le faux du vrai ou de l’a peu près vrai mais surtout comment faire le bon choix de logiciel ERP pour son entreprise ?

ERP ON PREMISE, ERP SAAS OU ERP HYBRIDE, QUELLES DIFFÉRENCES ?

Commençons par un petit tour d’horizon des différentes approches :

# L’ERP On Premise, dit classique, repose sur une architecture client-serveur. Il est installé sur les serveurs de l’entreprise et son modèle de commercialisation est basé sur l’achat de licences.

# L’ERP SaaS n’est pas vendu au client, il lui est loué par le prestataire qui n’en fournit que l’accès, via le web. Son mode de commercialisation se fait sous forme d’abonnement le plus souvent mensuel ou annuel.

# L’ERP hybride est un mix des deux approches précédentes. Le cœur fonctionnel du logiciel est installé sur les serveurs de l’entreprise et communique avec des applications complémentaires type CRM, hébergées dans le Cloud.

ERP SAAS, DÉMÊLER LE VRAI DU FAUX

L’ERP SaaS occupe une place grandissante sur le marché des offres ERP depuis quelques années. Le sujet, bien que posé sur la table ne s’est pour autant toujours pas complètement concrétisé. Il est en effet important de préciser ce qu’on entend derrière SaaS et de distinguer le faux du vrai SaaS.

Les applications disponibles en « faux SaaS » ne partagent pas le même environnement technique. Il n’y a donc pas de véritable mutualisation des ressources.  Autrement dit, le « faux SaaS » relève davantage de la transformation du modèle classique client-serveur en mode hébergé. Cette solution n’a donc de SaaS que le principe d’externalisation de l’hébergement (et bien sûr l’ensemble des services qui lui sont associés).

Le vrai SaaS inclut quant à lui cette notion de mutualisation, c’est-à-dire, le partage de la même application ET du même environnement technique. Si les coûts de fonctionnement sont plus intéressants avec ce modèle, il comporte néanmoins 2 inconvénients majeurs :

  • La quasi-impossibilité de personnaliser son ERP du fait de la mutualisation de la couche applicative.
  • La crainte légitime liée à la confidentialité des données.

L’AGRESSIVITÉ DES SOLUTIONS ERP SAAS

Le modèle économique de son ERP est certes séduisant mais il est indispensable de garder en tête que le choix de la solution doit rester prioritaire sur les aspects financiers.

Ceci étant dit, les avantages du modèle SaaS (qu’il soit vrai ou faux) sont indéniables :

# La globalité de l’offre : Logiciel + hébergement + maintenance + support, tout est compris

# L’accessibilité : il suffit d’être muni d’une connexion web, de son identifiant et de son mot de passe pour accéder à l’application donc plus de problème de mobilité.

# La disponibilité : le maintien en condition opérationnelle n’est plus du ressort de l’entreprise mais du prestataire, lequel s’engage contractuellement sur un niveau de service.

# Les coûts : plus besoin d’amortir l’investissement sur plusieurs années, la dépense est immédiate pour l’entreprise et la facturation s’ajuste à la consommation

# La rapidité de déploiement : quelques semaines seulement contre plusieurs mois pour un ERP licences

SÉDUISANT SUR LE PAPIER MAIS L’ERP SAAS EST-IL ADAPTÉ À VOTRE ENTREPRISE, VOTRE ENVIRONNEMENT, VOS PROCESS ?

Est-ce pour autant qu’il faut jeter au rebus l’ERP dit traditionnel et migrer sans plus attendre vers un modèle in da Cloud ?

Oui, si votre organisation peut se satisfaire d’une solution quasi-standard sans développement spécifique lié à des besoins métiers particuliers et si vos processus ne sont pas trop complexes. Ou alors il vous faudra opter pour une solution SaaS verticalisée nativement mais qui peut potentiellement vous plonger dans l’univers impitoyable de l’interfaçage…

Oui mais à condition de garder en tête que cela reste un projet d’entreprise avec tout ce qu’il comporte de remise en question en termes d’organisation, de processus… Ce qui suppose donc d’englober la refonte du SI dans une réflexion plus globale de transformation numérique visant à optimiser sa productivité via la mobilité et le travail collaboratif, afin de rester compétitif.

LE SUCCÈS DU MODÈLE HYBRIDE

Attirés par les avantages économiques des solutions ERP SaaS sans pour autant prêt à rogner sur les exigences de conformité de leur processus ou sur leurs besoins particuliers, bon nombre de décideurs ont fait le choix de conjuguer les 2 modèles. C’est pourquoi l’ERP hybride s’est largement répandu au cours de ces dernières années. Le cœur fonctionnel de l’ERP reste sur le modèle client-serveur et gravite autour l’ensemble des applications couvrant les besoins spécifiques de l’entreprise comme les solutions métiers, les outils internes, la paie ou l’EDI.

Et vous, quel sera votre modèle ?