Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

De l’importance de la virtualisation

Accueil / De l’importance de la virtualisation

MAÎTRISER SES DÉPENSES INFORMATIQUES

Partant du constat que les serveurs physiques n’utilisent en règle générale que 20% de leurs capacités, le défi pour les entreprises est de trouver le moyen de rationaliser leur infrastructure, non seulement pour accroître leurs performances, mais également pour réaliser des économies.

AINSI FÛT LA VIRTUALISATION…

La virtualisation offre non seulement la possibilité d’optimiser l’existant mais également de gérer de manière centralisée son infrastructure via une interface unique, permettant de réduire considérablement les coûts associés tels que la location d’espace pour son matériel ou la consommation énergétique liée au processus de refroidissement des machines.

De même, l’administration d’un environnement virtualisé ne nécessite plus, comme auparavant, d’associer une solution de gestion à chaque serveur. Désormais la totalité des machines virtuelles peuvent être gérées depuis une seule console. Sans compter qu’un environnement virtualisé s’avère être un parfait terrain de jeu pour tester des applications sans risquer de « crasher » l’infrastructure physique. Autre atout intéressant que propose la virtualisation, le fait de ne plus se déplacer en salles des machines pour  installer un nouveau serveur.

Enfin, la virtualisation permet de mettre en place des solutions de reprises d’activités à des coûts moindres qu’en environnement physique.

Même le déploiement, souvent synonyme de lourdeur et qui peut effrayer, est un jeu d’enfant. Dans le cas d’un projet de virtualisation, migrer une machine physique vers une machine virtuelle est simple à réaliser et surtout, n’implique pas d’effet big bang mettant en « stand-by » toute l’infrastructure réseau.

QUELQUES PRÉCAUTIONS POUR VOTRE PROJET DE VIRTUALISATION

Attention la virtualisation n’est en aucun cas la réponse absolue à toutes vos problématiques, d’où la nécessité, au préalable, de réaliser un audit exhaustif afin d’identifier clairement vos besoins. Ce temps d’analyse vous permettra en outre de mesurer les risques inhérents à tout environnement virtualisé et de prendre en compte les prérequis indispensables au bon fonctionnement de votre infrastructure : sécurisation de l’environnement, gestion des défaillances systèmes et applicatives.

Alors pour répondre à la question de ce billet, malgré les risques, somme toute maîtrisables pour peu que l’on soit correctement accompagné, il n’en reste pas moins que la virtualisation est le meilleur moyen de maîtriser vos dépenses IT.