Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

MICROSOFT WINDOWS XP ÉPARGNÉ IN EXTREMIS…

Accueil / MICROSOFT WINDOWS XP ÉPARGNÉ IN EXTREMIS…

LE PATCH DE LA DERNIÈRE CHANCE PAR MICROSOFT

MICROSOFT VIENT DE SAUVER VOTRE INFRASTRUCTURE

Le géant américain l’avait annoncé, à compter du 8 avril, aucune mise à jour ni aucun correctif de sécurité ne seraient apportés à Windows XP. Il aura fallu attendre à peine trois semaines après la fin du support de l’OS âgé de 12 ans, pour que Microsoft ne révèle une faille dans Internet Explorer. D’abord résolue à ne fournir une mise à jour de sécurité qu’aux OS les plus récents, la firme américaine a finalement décidé d’inclure également XP, en raison de la très récente annonce de la fin du support.

QUELLES AURAIENT ÉTÉ LES CONSÉQUENCES DE CES ATTAQUES SUR VOTRE ORGANISATION ?

Ces attaques « drive-by » comme celles-ci, permettent aux hackers de prendre le contrôle des postes de travail en attirant les internautes sur des sites malveillants, afin de pouvoir pirater les informations stockées dans le système.

Quand on sait que le temps d’utilisation moyen d’internet par les salariés français est de 1h48 (dont 58% consacré au surf personnel)[1], les entreprises peu enclines à migrer sous un OS plus récent devraient donc réfléchir à deux fois avant de se passer d’un support. Loin de s’appliquer seulement à la France, cette faille aurait pu mettre potentiellement en péril 18 à 28% des entreprises dans le monde, selon TrendMciro, éditeur de sécurité partenaire de SYXPERIANE.

ET MAINTENANT QUE FAIT-ON, DIREZ-VOUS ?

Si Microsoft a bien voulu intervenir cette fois, cela ne doit pas constituer une raison pour ne pas régler le problème.

Bien sûr, on peut se dire que financièrement ça tombe mal et miser sur le fait que Microsoft continuera à fournir les correctifs nécessaires tant que le nombre de PC sous XP encore en circulation sera trop important. On peut aussi attendre que les acteurs de la sécurité développent eux-mêmes des correctifs dédiés à XP !

Ou on peut aussi envisager sérieusement sa migration vers Windows 7 ou 8. Et pourquoi ne pas commencer par , d’ailleurs ?