Close iconRestez informé des nouveautés Syxperiane

Vous êtes:  Monsieur Madame

HÉBERGER SON APPLICATION DIVALTO DANS LE CLOUD

Accueil / HÉBERGER SON APPLICATION DIVALTO DANS LE CLOUD

LES POINTS ESSENTIELS DU CLOUD

Pas une semaine sans qu’un média ou un blog ne fasse état des bienfaits du SaaS. Porté au nu comme un vecteur de croissance, plébiscité pour sa capacité à stimuler la transformation digitale, le SaaS est de plus en plus présent dans les entreprises. Nous ne reviendrons pas ici sur les avantages qu’il offre (lire le billet consacré au SaaS) mais force est de constater que le cloud s’impose et fait bouger, au passage, quelques lignes…nouveaux modèles économiques, émergence du tandem DSI / directions métiers, évolution des habitudes de travail en mode ATAWAD…

Bien que plutôt rapide à mettre en œuvre, déployer un ERP en mode SaaS ou migrer son application dans le cloud ne se fait pas non plus en un claquement de doigts. Voici quelques bonnes pratiques pour réussir son projet Cloud :

RASSURER VIS À VIS DU CLOUD

D’abord il faut rassurer. Rassurer la DSI puisque comme révélé dans la dernière étude du CXP, 78% des déploiements se font encore en mode licence par crainte des aspects sécurité et réversibilité des données liées aux technologies Cloud.Lire le billet consacré aux enseignements de l’Etude CXP.

En effet, en proposant des offres en mode Cloud, le prestataire doit répondre à de nombreuses contraintes et s’engager sur la qualité de services ; que ce soit en matière de haute disponibilité, de sécurité des échanges de flux, de confidentialité des données archivées… Dans ce contexte, le choix de l’hébergeur est un élément clé.

En termes de confidentialité des données, il convient également de se pencher sur des aspects réglementaires et de vérifier qu’aucune législation particulière (nationalité de l’hébergeur et lieu d’hébergement) ne compromet la confidentialité des données Divalto hébergées. Un point qui a fait couler beaucoup d’encre sur le Patriot Act aux États-Unis.

PENSER SA STRATÉGIE CLOUD

Comme pour un projet d’intégration, la phase d’analyse est primordiale. Etat des lieux, définition du périmètre et des attentes du projet, évaluation des besoins…S’agit-il d’une première acquisition ou de migrer un existant ? Etes-vous propriétaire de matériel ? Souhaitez-vous investir ou non ? L’ensemble de ces éléments doit permettre d’opter pour la solution d’hébergement la plus adaptée :

  • Housing si vous souhaitez « héberger » vos serveurs dans un Data Center sécurisé et vous décharger de leur administration
  • VPS pour bénéficier d’une plateforme dimensionnée à vos besoins

Pour en savoir plus…

ELABORER LE PLAN DE SAUVEGARDE AVANT DE BASCULER DANS LE CLOUD

De manière générale, plus l’activité de l’entreprise est liée au bon fonctionnement de ses outils informatiques, plus la procédure de sauvegarde est importante. Quelles sont les données informatiques qui doivent être sauvegardées ? Quelles sont les méthodes de récupération ? Dans le cadre d’une migration dans le Cloud, la reprise de service au moment du passage en production cristallise tous les risques, d’où la stratégie du plan de sauvegarde.

Dans le cas du Housing, on privilégiera la sauvegarde complète (environnement, applicatif, données). En revanche, sur une approche virtuelle, une sauvegarde partielle, ne concernant que les données, peut être suffisante.

CHOISIR LE BON PRESTATAIRE CLOUD

Il est du devoir de votre prestataire de vous accompagner sur la partie gestion de projet, de rythmer les étapes, de fixer les délais, de veiller au bon déroulement des phases :

  • Préparation de la machine ou de la plateforme
  • Migration de l’application / reprise des données
  • Tests et recettes
  • Mise en production

… et de jouer son rôle conseil évidemment. Collaborer avec un prestataire doté de la double compétence est un atout indéniable. Les équipes responsables du déploiement Cloud et les consultants ERP œuvrent main dans la main pour s’assurer de la tenue du projet (qualité, délai) et se challengent entre elles sans vous over-solliciter, appréciable, non ?